A quel moment revendre votre site internet ?

Revendre un site internet rentable est la concrétisation d’un rêve pour certains entrepreneurs. Hélas il n’existe aucune réponse universelle quant au bon moment de la cession car elle relève finalement d’une décision personnelle de son propriétaire. Mais si vous souhaitez avoir de pistes de réflexion, cet article vous présente quelques conseils sur lesquels vous pouvez réfléchir avant de prendre votre décision de vendre ou non votre site internet rentable.

Déterminer le prix que vous voulez atteindre en vendant votre site internet

Le fait de déterminer votre prix cible vous rappellera les raisons qui vous ont initialement poussées à créer votre site internet. Souvent, la plupart des entrepreneurs annoncent : « J’ai un chiffre en tête et je ne descendrai pas en dessous ». Certes, il s’agit sans doute d’une façon de procéder. Une autre manière est de réfléchir plus sérieusement à ce que vous avez réussi à accomplir jusque là avec votre site internet, au temps qu’il vous a fallu pour en arriver là et rendre votre business en ligne viable et à ce qu’il vous faudrait exactement pour vous retirer avec satisfaction. Il faut à tout prix éviter les regrets après la cession.

Le bon moment

Une autre question cruciale à laquelle vous devriez répondre est celle du bon timing. Souvent, les entrepreneurs cherchent à revendre leur site internet ou business en ligne au moment où leurs finances connaissent une phase de croissance rapide. Et pourtant, c’est loin d’être le moment idéal pour le faire.

En effet, nous avons souvent constaté avec les marques, en particulier les sites en dropshipping, ce que nous appellerons simplement « la règle des quatre ans ». En effet, toutes les entrepreneurs qui se lancent en dropshipping essaient de trouver la niche idéale durant leur première année d’existence. Ensuite, créent et optimisent leur site, le lance sur le marché et observent ce qui se passe.

Même si tous les chiffres semblent encourageants, il n’est pas toujours évident de se dire « Oui, je suis à fond sur cette niche ». C’est pourquoi, vous devriez vous consacrer durant la première année à rechercher les produits ayant un réel potentiel.

Dans sa deuxième année, un site internet rentable devrait se focaliser uniquement sur les produits qui se démarquent et où sur lesquels elle peut réinvestir. Nous supposons que vous avez trouvé votre niche. Il peut s’agir d’une ligne de produits ou d’un produit qui résout un véritable problème pour un marché cible. C’est sur ces produits que vous allez réinvestir.

La plupart des entrepreneurs attendent la troisième année avant de passer à la vitesse supérieure, même si certains le font plus tôt. En effet, il arrive souvent que tous les bénéficies soient directement réinvestis dans leur business en ligne. D’ailleurs, vous en êtes probablement à ce stade actuellement. Si vous vous développez rapidement, c’est uniquement parce que vous réinvestissez vos revenus dans votre site internet ou business en ligne, notamment en lançant de nouveaux produits.

À l’heure actuelle, votre compte de résultat, c’est-à-dire vos pertes et profits, indique une marge nette probablement assez faible étant donné que tous vos profits sont réinvestis dans votre entreprise. Pourtant vous devez avant tout réaliser une marge nette élevée pour que la vente de votre entreprise vous rapporte beaucoup d’argent. En effet un bon bilan viendra valoriser votre business en ligne lors de sa revente.

En fait, si l’on veut imager nos propos, vous focaliser sur la croissance de votre entreprise ou vous focaliser sur sa vente obéissent à deux logiques opposées. Cela vous amène à vous demander s’il est possible de concilier les deux choses. En fait, il existe plusieurs façons de procéder.

Trouver un associé

Pour faire croître son entreprise, l’un des moyens les plus courants est d’en augmenter le capital notamment en vendant une partie de votre capital à un associé ce qui viendra également valoriser votre business. Certes, votre entreprise ne sera pas vraiment optimisée pour la vente et vous prenez un certain risque si l’associé en question n’est pas ce que vous espériez. Mais l’entrée au capital de cet associé minoritaire ou majoritaire apportera une rentrée d’argent non négligeable. En outre, en choisissant stratégiquement vos associés, ils pourront même vous aider à développer l’entreprise au prix d’une petite participation au capital. Cet associé s’avérera précieux tant par le capital qu’il amène que par son expertise indispensable à la croissance de l’entreprise.

Comment savoir si c’est le moment idéal pour augmenter le capital de votre entreprise? C’est le bon moment si en repensant à votre marque et à son évolution vous vous dites naturellement : « Oui, mon business en ligne se développe bien et je sais que si j’y mets plus de capital, je sais exactement ce que je ferai de cet argent». En effet, cela indique sans doute le bon moment pour rechercher un associé au lieu de vendre. Inutile alors de l’optimiser pour la vente… Optimisez-la plutôt pour ce que vous comptez en faire si vous disposiez de plus de capital.

En réalité, vendre des parts de son entreprise à un associé c’est un peu comme lui vendre l’histoire de sa future croissance. Et il arrive souvent que cet associé ait envie de revendre ses parts dans trois ou cinq ans. Supposons que vous vendez aujourd’hui 50 % de votre entreprise à sa valeur actuelle, il vous en restera encore 50 % que vous pourrez revendre dans trois à cinq ans. Vous pourriez alors construire une entreprise beaucoup plus rentable.

Dans le monde du capital-risque ou capital-investissement, c’est ce qu’on appelle la deuxième bouchée de pain. Vous vendez une partie de votre business en ligne aujourd’hui et revendez le reste plus tard. Il arrive même que certains entrepreneurs effectuent plusieurs levées de fonds. En fait, un site internet fortement rentable attirera naturellement les acheteurs ou associés potentiels.

Rachat par un associé ou vente ?

Vous pouvez également envisager de racheter les parts de votre associé, notamment celui qui pourrait avoir envie d’utiliser une partie de ses profits. Dans le cas des entreprises prospères, l’un des associés (ou plusieurs d’ailleurs) pourraient avoir envie de continuer à développer la marque tandis qu’un autre pourrait hésiter. Par contre, si la majorité des associés veulent revendre leur site internet, alors il est préférable de bien le valoriser avant la vente.
Dans le premier cas, soit vous voulez revendre l’entreprise soit un associé veut vous la racheter: faites estimer votre site internet, renseignez vous sur sa valeur actuelle sur le marché et faites votre proposition. Dans le deuxième cas, vous souhaitez développer la marque en rachetant les parts de votre associé ou en vous associant avec un nouveau partenaire en capital. Vous pouvez d’ailleurs envisager de faire appel à des investisseurs ou lever des fonds ailleurs pour racheter les parts de vos associés.

Nouveaux intérêts commerciaux

Si vous avez d’autres intérêts commerciaux en vue, notamment si un autre site internet ou business en ligne vous attire particulièrement en raison de son secteur ou de sa croissance actuelle, vous pouvez envisager de revendre le vôtre. Il peut s’agir d’une autre marque ou d’une entreprise complètement différente. Gardez cependant à l’esprit que si vous n’avez aucune obligation de la revendre aujourd’hui, vous pouvez toujours l’optimiser pour la revendre plus tard. Et lorsque votre site internet connaît une croissance rapide, votre priorité absolue devrait surtout être celle d’optimiser au maximum sa marge nette.

Problèmes de santé ou envie de prendre sa retraite ?

Nous vieillissons tous et parfois on veut juste prendre sa retraite (même avant l’âge). C’est peut-être le moment idéal de revendre votre site internet. Avec l’âge, n’importe qui peut se dire à un moment : « Bon, j’en ai fini avec ça. Je veux vendre, prendre cet argent et déménager sur une plage ». Pourquoi pas, c’est d’ailleurs une bonne idée et vous le mériteriez. Mais parfois, ce sont des problèmes de santé qui décident pour vous et faire changer vos priorités. Malheureusement, vous n’êtes pas un surhomme et vous êtes obligé de revendre votre marque.
C’est donc une très bonne idée de toujours penser à optimiser son entreprise pour la vente car celle-ci peut trouver plus facilement et rapidement preneur si vous décidiez de vous en séparer.

L’entreprise est optimisée pour la vente

Un autre moment pour revendre votre business en ligne ou site internet est lorsque vous avez réussi à le développer et à optimiser au mieux sa marge nette. Cette situation est peut-être rare mais concerne les marques extrêmement bien positionnées sur leur niche. En effet, de telles business en ligne réalisent des marges énormes parce qu’ils sont les seules sur la niche ou que leurs marques a su s’imposer comme le leader dans son secteur. Souvent, leur réussite est due au fait qu’elles ont résolu le problème de leur marché cible mieux que n’importe quelle autre marque ne l’a fait avant. Leurs canaux de vente sont uniques et elles sont appréciées de leur clientèle. Sachez qu’une marque très demandée incite les gens à payer plus chers ses produits. Vous n’avez pas besoin de lancer de nouveaux produits tout le temps car votre marque a elle seule est déjà un produit performant. C’est alors sans doute le moment idéal pour revendre votre business en ligne.

Planification fiscale pour la vente

La planification fiscale est certainement le point le plus pénible. Pourtant, vous ne devriez surtout pas faire l’impasse dessus. En effet, vous devez vous assurer avant tout de toucher la somme voulue une fois que vous aurez payé les impôts issus de la vente de votre site internet ou business en ligne. Il est alors judicieux de discuter de votre situation financière réelle avec un comptable et de faire de la planification fiscale pour déterminer votre bénéfice net réel. Vos calculs devront notamment inclure les frais de courtage (si il y en a), d’avocat (pour la rédaction du contrat de cession si le prix élevé l’exige) et de transfert (si vous n’avez pas les compétences en interne).

Ainsi, si votre objectif est de revendre votre site internet pour plusieurs milliers d’euros, combien de ces milliers d’euros vous appartiendront vraiment après le règlement des impôts? Il est dans votre intérêt de réfléchir très tôt aux questions fiscales. C’est seulement de cette façon que vous serez si la vente de votre business en ligne était vraiment profitable.